La France est-elle un pays entrepreneur ?

A cette question, les regards se tournent généralement vers les Etats-Unis et leur capacité à entreprendre et rebondir en toute situation. Et pourtant, la France tend à s’inscrire dans une dynamique entrepreneuriale beaucoup plus forte que les croyances ancrées depuis plusieurs générations.

Une jeunesse qui veut entreprendre

L’Agence France Entrepreneur révèle qu’en 2016, 52% des moins de 30 ans estiment qu’être son propre patron est le choix de carrière le plus intéressant. Ce désir d’épanouissement, autrefois centré sur la vie privée, se ressent aujourd’hui dans la vie professionnelle. Posez la question à la nouvelle génération et vous entendrez volontiers que « vu le temps passé à travailler au cours de notre vie, autant consacrer celui-ci à quelque chose d’épanouissant ».

Ce changement de priorité est une locomotive

Les aventures entrepreneuriales ne sont plus isolées, chacun peut avoir un ou plusieurs entrepreneurs dans son entourage, pouvant pousser à concrétiser un rêve de création qui serait auparavant resté dans les cartons. Et chaque création entraine d’autres créations, un peu comme un cycle vertueux entrepreneurial.

L’optimisme sur l’avenir est également de mise

Le rapport « Entrepreneur 2017 » pour BNP Paribas Wealth Management montre que l’hexagone est attractif pour les entrepreneurs. Seulement 2% des 304 entrepreneurs interrogés s’attendent à une baisse de leurs bénéfices en 2017 ! Les entrepreneurs s’attendent aussi à des évolutions favorables concernant la politique économique du pays. Bien que considérant l’Allemagne comme plus avancée, la situation actuelle est perçue comme source d’opportunités avec des améliorations plutôt qu’un frein… Ajoutez à cela la vision d’un marché national perçu comme le premier marché en termes d’opportunités pour les entrepreneurs… C’est à se demander si les français sont si pessimistes qu’on le dit !

L’économie mise sur cette jeunesse audacieuse

Pour finir, malgré les difficultés à emprunter auprès des acteurs bancaires, le marché du financement se libère et les acteurs du financement d’entreprise se multiplient. La France note même la préférence des entrepreneurs de plus de 55 ans à investir dans des entreprises plutôt que d’en créer eux-mêmes… L’envie, la jeunesse, l’optimisme et les sources de financement… l’entrepreneuriat français peut véritablement sourire à l’avenir !

En conclusion :

Aidez vos enfants à devenir entrepreneurs,
en leur offrant un abonnement Klapp ! ?